Sousse
 

Guide Tunisie : Sousse

Qualifiée de « perle du Sahel » - région dont elle est la capitale -, la belle ville de Sousse est á la fois une antique cité portuaire ( son port El Kantaoui est son magnifique écrin) et un lieu réputé pour ses magnifiques plages ensoleillées et ses multiples hôtels. Très prisée par les visiteurs, Sousse est une ville typiquement tunisienne (sa grande Médina est pratiquement intacte) qui a su développer un aspect urbain plus moderne de type européen (quartier du port).

A visiter : La médina, le port El Kantaoui, le Golf El Kantaoui, le Ribat (monastère forteresse á l'intérieur de la Médina), la Grande Mosquée, la Kasbah, le Musée Archéologique, la Kahouat El Koubba (bâtiment du XI-XIIème siècle, vous pourrez admirer le porche d'entrée, particulièrement original) et les trois catacombes (lieu de sépulture des premiers chrétiens á partir du IIIème siècle, elles contiennent 240 galeries de 15 000 tombes étendues sur 5 km de labyrinthes).

Le Musé Archéologique : Situé dans la Kasbah (9ème tour) , ce musée abrite la collection de mosaïques la plus importante après celle du Bardo á Tunis. Ces mosaïques, qui remontent aux IIème et IIIème siècles, sont très finement travaillées et évoquent aussi bien des scènes mythologiques que des scènes de la vie quotidienne

La Médina : Sousse (nom probablement d'origine Berbère) fut occupée par les Normands, reconquise par les Almohades au XIIème siècle, attaquée par les Espagnols, puis par les Français et par les Vénitiens au XVIIIème siècle. En 98-111 après J.-C., la ville de Sousse se tourne principalement vers le commerce, avant d'être proclamée capitale de la province de Byzacène et de devenir un pôle important de divulgation du christianisme. Sousse devient alors une plaque tournante du commerce avec les autres centres méditerranéens ; la multiplication des échanges internationaux favorise le développement et le rayonnement des civilisations anciennes.
Durant les multiples dominations qui se succédèrent, la ville parvint á conserver son importance, aussi bien sous les Vandales que sous les Byzantins. Après une longue occupation, les Arabes - qui n'acceptaient pas la domination chrétienne - s'en emparèrent. A partir de l'An 800, les Aghlabides gouvernent le pays et leur prise de pouvoir s 'accompagne d'un vaste mouvement d'urbanisation.
Ils font de Kairouan leur capitale et de Sousse leur port de guerre, la ville s'épanouit tout en s'étendant vers le sud-est.Les merveilleux monuments historiques que vous rencontrerez dans la Médina et qui remontent á différentes époques ne sont, en fait, que les témoins de l'extraordinaire rayonnement de cette ville. La Médina, avec ses rues typiques et ses souks, vaut réellement le détour.

Le Ribat : Construit vers l'An 800 et situé dans la Médina, le Ribat (monastère forteresse) est considéré comme l'un des plus imposants du Maghreb.
Dessinant un carré de 38 mètres de côte avec quatre tour d'angle (dont le Nador) et trois tours demi-rondes, ce ribat dispose d'une seule porte (côté sud) formée d'un arc soutenu par des colonnes corinthiennes.
Au rez-de-chaussée, la cour - cerclée de portiques - disposait d'un puit situé au centre. A l'étage, les quatre ailes abritaient la mosquée (la plus ancienne d'Afrique), le hammam, les réserves de provision et d'armement ainsi que des salles réservées aux mourabitoun.

La Grande Mosquée : Construite en 851 sous le règne de l'émir Aghlabide Aboul Abbas Mohammed et occupant certainement l'emplacement de la première Kasbah fortifiée de 844, la Grande Mosquée a conservé un caractère défensif (elle participait avec le ribat voisin á la défense do port et de son arsenal). Deux tours d'angle qui servaient autrefois de plate-forme aux machines de guerre ainsi que quelques merlons dans le mur d'enceinte subsistent toujours. Dépourvue de véritable minaret, la tour nord-est fut surmontée d'une lanterne.
La cour est entourée de portiques sur piliers datant du IXème siècle (excepté pour la galerie sud qui fut ajoutée en 1675). La salle de prière - qui comportait 13 nefs et 3 travées en berceau reposant sur des piliers cruciformes -, fut agrandie au XIème siècle en reculant le mur de la quibla (qui indique la direction de la Mecque) et en ajoutant 3 travées plus hautes.
Au centre de la salle vous pourrez apercevoir la coupole d'époque Aghlabide (IXème siècle) qui constitue le plus ancien témoignage de la sculpture musulmane de la ville : elle repose sur des trompes en coquille et est ornée d'une très belle décoration florale en relief.

La Kasbah : Située en un point stratégique de la Médina, cette citadelle fortifiée se caractérise par la haute tour Khalef (30 mètres de hauteur et 8 mètre á la base).
Construite en 859, cette tour crénelée - prototype des minarets Aghlabides - est composée de deux ensembles superposés qui jouaient autrefois un rôle défensif et de signalisation (elle fut ainsi utilisée comme phare). C'est autour de cette tour que furent édifiées les constructions qui font actuellement partie de la Kasbah.
L'enceinte (plus de 2 km de périmètre), qui englobait á l'origine le port et l'arsenal, ne dispose plus que de trois portes (contre huit auparavant) : Bab el-Gharbi (porte occidentale), Bab ej-Djedid (porte orientale) et la Bab el-Bahr (porte de la mer).

Le Port EL Kantaoui : Complexe de vacances autonome haut de gamme crée en 1975 sur un bout de côte vierge, le Port El Kantaoui a donné un nouveau visage au tourisme tunisien.
Autour d'une marina de 40 000 m² comportant 340 mouillages, se trouve maintenant un " Village " des plus accueillants avec ses quais, ses arcades, ses rues claires, ses ruelles pavées et ses squares verdoyants et fleuris.
Dans la marina, des yachts de luxe côtoient á la fois des embarcations pittoresques et des barques de pêcheurs.
A ne pas manquer : la promenade d'une demi-journée á bord d'un navire pirate bien imité. D'autres excursions sont cependant proposées, parmi elles l'exploration sous-marine et les sorties en mer d'une demi-journée.
En face de l'entrée de la marina, vous apercevrez une première fontaine composée de vasques et ornée de poissons. Un peu plus loin, une deuxième fontaine offre, le soir, un spectacle d'eau, de sons et de lumière qui vaut que l'on s'y attarde un moment.
Avec ses magasins en bord de mer, ses cafés, ses restaurants et toutes sortes de services bien présents mais discrets (poste, pharmacie, hôpital .), le Port El Kantaoui a tous les atouts pour séduire visiteurs et plaisanciers.

voir aussi : Carte Tunisie - Djerba - Hammamet - Mahdia - Monastir - Tabarka - Tunis et Banlieue

retour à la carte