Istanbul
 

Guide Turquie : Istanbul

Bien que déchue de son rôle de Capitale en 1923 par Atatürk, Istanbul, la perle de l'Orient reste le cœur culturel, artistique, économique et social de la Turquie. La ville, carrefour des civilisations et des populations, riche d'une histoire hors du commun, ayant connu deux grands empires (l'Empire romain d'Orient et l'Empire Ottomans), située entre l'Orient et l'Occident, recèle mille et une richesses humaines et architecturale.

Le Grand Bazar : C'est l'un des plus célèbres des marchés orientaux du monde. Il fut édifié peu après la conquête de la ville par les turcs et constitue une véritable cité dans la cité. Avec plus de 4.000 boutiques, des kilomètres de ruelles et une structure ouverte, c'est un véritable labyrinthe. Au fur et á mesure que l'on s'enfonce dans les dédales du Grand Bazar, les découvertes se multiplient.

Le musée Archéologique : C'est dans la cour principale du Palais Topkapi que ce trouve ce très beau musée. Le bâtiment abrite une importante collection d'objets d'art datant des périodes hellénique, romaine, et des autres civilisations anatolienne datant du VIème siècle. Vous pourrez y admirer le sarcophage d'Alexandre le Grand ainsi qu'un grand nombre de pièces antiques. Le musée de l'Orient Antique, présente des objets issus des civilisations sumériennes, babyloniennes, et assyriennes.

Sainte Sophie : La basilique Sainte Sophie est sans conteste l'un des plus beaux édifices de tous les temps. Cette église Byzantine construite par Constantien I (324-337) et reconstruite par Justinien au VI ème siècle avant J.C, fut plus tard en 1453, convertie en mosquée par les Ottomans. A l'intérieur, sa coupole centrale de 55 mètres de haut et 31 mètres de diamètre, donne au visiteur le sentiment d'avoir le ciel á portée de main. D'une architecture unique, Sainte-Sophie a servi de source d'inspiration pour les mosquées Ottomanes. Elle est en effet la synthèse de l'orient et de l'occident. Les mosaïques y ont une très grande importance (les plus anciennes sont celles du nartex externe et celles représentant des visages humains ont été exécutée entre le XIème et le XIIème siècle). De l'occupation de la ville par les Turcs, la cathédrale garde de magnifiques chef-d'œuvres de calligraphie et de céramique turque.

La Mosquée Bleue : Construite entre 1609 et 1616 par Mehmet Aga, cette mosquée fut durant de nombreuses années le point de départ des caravanes en partance pour la Mecque. Avec ses nombreuses coupoles et demi-coupoles, ses 6 minarets, l'inoubliable mosquée bleue se dresse face á sa rivale la cathédrale Sainte-Sophie.

La Mosquée Soleiman Le Magnifique: Cette magnifique mosquée, construite sur la troisième colline du vieux Stamboul, domine la Corne d'Or. La Mosquée, véritable prouesse architecturale, est la plus belle des réalisations de l'architecte Sinan. Il ne lui fallut pas moins de 3 années fastidieuses de préparation afin de débuter sa construction en 1550 pour l'achever 7 ans plus tard. Eclairée par 138 fenêtres á vitraux, la mosquée possède une très belle cour pavée en marbre, ornée en son centre par une fontaine rectangulaire, encadrée par une galerie couverte de 8 coupoles. Les dix balcons sur les minarets indiquent que Soliman était le 10ème sultan ottoman.

La Mosquée Yeni Cameii : Située non loin du bazar au épices Egyptien, cette magnifique mosquée datant du 17 ème siècle offre le remarquable spectacle du ballet incessant des vols de pigeons qui évoluent nombreux en ce lieu. L'intérieur présente de nombreuses et trés belles faiences d'époque.

La Tour Galata : Sur l'ancienne Tour de Théodose, Anastase Ier fit ériger sur les remparts de Galata une tour appelée la Tour du Christ. Celle -ci fut détruite en 1261 et rénovée au 14ème siècle par les Génois. En 1453, suite á l'effondrement de ses deux derniers étages, elle fut transformée en prison par Mehmet II. Aujourd'hui, la tour domine le quartier de Galata et offre un magnifique panorama sur la ville face aux mosquées de la colline de Sultanahmet.

La Tour Léandre : Située sur un îlot rocheux non loin de la côte, la Tour Léandre est le plus célèbre monument d'Usküdar. Deux légendes sont intimement liées á l'édifice. Selon la mythologie grecque, Hero, enfermée dans la tour, éclairait de sa lanterne son bien-aimé Léandre qui venait la rejoindre la nuit á la nage, jusqu'au jour où par une nuit de tempête, la lanterne s'éteignit et il se noya. Pour les Turcs, un empereur byzantin á qui on aurait prédit que sa fille périrait par la morsure d'un serpent, l'y aurait enfermé

Le Palais de Dolmabahçe : Le sérail de Dolmabahçe, dont la construction fut achevée en 1856 combine l'architecture européenne des palaces pour la forme extérieure de l'édifice, et la conception ottomane de l'aménagement des espaces intérieurs. Etendu sur plus de 110.000 m2 et composé de 16 parties séparées, il servit longtemps de résidence impériale aux sultans de l'époque. Dans cet immense palais de 285 pièces, dans la partie centrale rehaussée, vous pourrez découvrir la salle du trône ainsi que l'escalier principal en cristal de Baccarat.

Le Palais de Topkapi : Ce palais servait de résidence aux sultans avant la construction du Dolmabahçe. Construit sur l'acropole antique de Byzance, il domine á la fois la ville et le Bosphore. Le sérail, constitué d'un ensemble de bâtiments était construit comme une vraie ville avec sa propre mosquée, son harem et ses bibliothèques.Au fur et á mesure de la visite de ce splendide palais, vous pourrez découvrir une multitude de joyaux et d'objets précieux, des manuscrits enluminés et de magnifiques trônes d'or et pierres précieuses, les vêtements de cérémonie des sultans. Parmi tous ces trésors, vous ne manquerez pas d'admirer le splendide diamant Picot 86 carats et 56 facettes, les chandeliers d'or (48 kg et 6.666 diamants).

Bursa : Première capitale de l'Empire Ottoman, la ville de Bursa, située au sud-est de la Mer de Marmara et surplombée par les neiges éternelles du mont Ulu Dag (Mont Olympe 2.443 m), possède de nombreux atouts : une nature généreuse, un vieux quartier où se trouvent encore des maisons typiques, authentiques et colorées, un bazar animé á l'activité débordante où la soie et le coton, richesse de la région, sont magnifiés par les artisans. La ville compte aussi de nombreux monuments qui mériteront toute votre attention. La Mosquée Verte (Yesil Camii) et le Mausolée Vert (Yesil Türbeh), furent tout deux construit au XVème siècle par Haaci Ivaz Passa sur l'ordre de Mehmet Ier. Ces édifices doivent leurs noms á la grande beauté de leurs intérieurs revêtus de faïences vert bleuté.

voir aussi : Carte de la Turquie - Ankra et La Cappadoce - Antalya et La Côte Sud - Izmir et La Mer Egee

retour à la carte